samedi 30 novembre 2013

Parce que demain ce sera l'heure des calendriers de l'Avent, je vous montre en avant-première comment j'ai réalisé mes étiquettes numérotées. 
Car oui, demain les gourmandises seront bien là mais camouflées dans le calendrier de l'Avent!



1- Sur du papier kraft, j'ai imprimé mes numéros que j'ai ensuite découpe aux dimensions souhaitées.
2- J'ai collé mon numéro sur une feuille bristol blanche pour le solidifier et tenir durant ces 24 jours de patience.
3- Une fois mon numéro kraft doublé au bristol et découpé, j'ai perforé le coin en haut à gauche.
4- Et voilà, très facile et  décliner à l'infini, non?

Je file et je vous dis à demain!

jeudi 28 novembre 2013

Fabrice Gillotte

Le week-end dernier, on s'est fait un délicieux petit plaisir: des chocolats!
Mais pas n'importe lesquels, une petite barquette d'automne de chez Fabrice Gillotte (ancien meilleur ouvrier de France).
Je ne pouvais pas ne pas vous en parler de ce maître chocolatier et confiseur. J'adore ses créations, les accords, les textures, un vrai régal pour les yeux et les papilles!

Je vous montre...


Une petite barquette garnie de délicats champignons en chocolat noir, lait, blond et blanc.


Chaque champignon cache dans son chapeau un délicieux caramel maison légèrement vanillé et dans son pied un croustillant praliné amandes-noisettes.
C'est croquant, fondant, savoureux... 
Que dire de plus, c'est à tomber par terre et nous on valide plutôt deux fois qu'une!


Si ça vous fait envie la boutique: 
"Fabrice Gillotte - Créateur chocolatier" se trouve 21 rue du Bourg à Dijon
Si vous n'avez pas la chance d'être dans les parages mais que vous êtes tentés, pas d'inquiétude, il y a la boutique en ligne ici. Attention, c'est difficile de résister face à toutes ces gourmandises.


À très vite pour d'autres plaisirs gourmands!





mercredi 27 novembre 2013

Cookies noir et blanc

Cette semaine, je n'oublie pas le sucré du mercredi, ouf!
Aujourd'hui une petite recette de cookies toute simple et très chocolatée.
Un peu de réconfort avec ce froid hivernal, ça fait du bien.



Faire fondre le beurre et le chocolat noir (micro-ondes ou bain-marie) puis le laisser tempérer.
Dans un premier saladier, fouetter le beurre et le chocolat fondu avec la cassonade.
Ajouter ensuite l'œuf et fouetter vivement.
Dans un second saladier, mélanger tous les ingrédients secs: farine, noisettes en poudre et levure chimique.
Mélanger ensuite le second saladier au premier à la spatule jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et homogène. 


Hacher le chocolat blanc de façon à obtenir des pépites.
Ajouter les pépites à la pâte à cookies et réserver au frigo pendant au moins un heure.

Préchauffer le four à 200°C.
Façonner des boules de pâte régulières et les disposer sur une plaque à pâtisserie.
Enfourner pour 8 à10 minutes.
A la sortie du four, les cookies sont assez mous.
Les laisser refroidir et déguster!



Bon mercredi à vous et à demain pour une petite dégustation gourmande!


lundi 25 novembre 2013

Fine bouche #1

Pour bien commencer la semaine avec vous, je voulais partager l'une de mes récentes lectures gourmandes. Avis aux minis, c'est pour vous!

Dans le dernier numéro du magazine de cuisine "Zeste", j'ai beaucoup aimé l'article: "Purée! Y a pas que les petits pots...". Je ne sais pas vous mais je trouve que l'on voit rarement des dossiers consacrés à l'alimentation des minis dans les magazines culinaires. Un peu comme s'il n'y avait en fait que les petits pots. Là, l'article livre des conseils de Laura Annaert alias "Mamanchef" ainsi que pas mal de recettes salées et sucrées pour les minis. Concernant les recettes, je trouve qu'elles font envie mais c'est dommage de ne pas avoir précisé l'âge à partir duquel elles peuvent être savourées. Enfin, ce n'est qu'un petit point noir parmi tout ça. Ma conclusion est des plus positive et, à mon avis, ce n'est pas ma miniature qui dira le contraire.

Du coup, je me suis dit que ça pourrait être sympa de vous présenter de temps en temps des recettes "spécial Mini". Ma miniature aussi gourmande soit-elle accepte de partager (mais uniquement en photos!).





Pour deux petits pots pomme/cannelle:

Couper une pomme (ici Canada grise) préalablement épluchée en petits morceaux.
Cuire à feu doux dans une petite casserole avec un fond d'eau en remuant de temps en temps.
Ajouter une petite pincée de cannelle et mixer le tout. 
Laisser refroidir puis diviser en deux portions égales.
C'est prêt, en avant les cuillères!



**miniature mange cette compote depuis ses 6 mois et demi environ
**avec cette préparation, ça fait deux portions d'environ 65g (après tout dépend de la taille de la pomme)

J'espère que ça vous a plu, à bientôt!

samedi 23 novembre 2013

Le pain retrouvé



Dernièrement, j'avais fait un article sur le pain perdu "traditionnel" en vous donnant un aperçu de mon pain perdu en terrine. A ce moment là,  je n'avais pas pris assez de clichés à mon goût pour vous le présenter correctement... C'est désormais chose faite! 


Dans un grand saladier rempli de pain dur (quasiment jusqu'en haut), verser un litre de lait.
Laisser le pain ramollir pendant une bonne demi-heure puis mélanger avec vos mains afin de mettre les morceaux de pain encore durs en-dessous.
Ajouter ensuite le sucre, la cannelle et le cacao.
Mélanger à nouveau.
**c'est un peu dégoutant mais le pire reste à venir...



Une fois la préparation suffisamment ramollie, incorporer les oeufs et mélanger avec vos mains; encore!
**c'est le pire
La "pâte" est prête.





Préchauffer le four à 180°C.
Beurrer un grand moule à cake et le garnir de la "pâte".
Enfourner pour 45 minutes.
Une fois la terrine cuite, la laisser refroidir.

Lorsque votre terrine a refroidi, découper de fines tranches.
Dans une poêle, faire chauffer du beurre et sucre.
Une fois le beurre et le sucre fondus, faire caraméliser les tranches quelques minutes de chaque côté.
Déguster!



La terrine peut se conserver deux à trois jours dans un torchon. 
Alors, ce pain perdu décalé vous plait? 

Bon week-end et à bientôt!

jeudi 21 novembre 2013

Tarte aux pommes et aux amandes


Toutes mes excuses pour hier, pas mal de choses à faire et j'ai un peu oublié le sucré...
Pour me rattraper, je vous propose aujourd'hui une gourmandise bien de saison où les pommes et les amandes sont à l'honneur. Sans plus attendre un genre d'amandine aux pommes.





La pâte

Faire fondre le beurre et le laisser tempérer.
Dans un saladier, fouetter vivement le sucre glace, l'œuf et le beurre.
Retirer ensuite le fouet et incorporer les amandes en poudre et la farine.
Mélanger de manière homogène avec vos mains puis former une boule de pâte.
**la pâte est assez collante
Réserver ensuite votre pâte au réfrigérateur pour une heure environ.

La garniture

Les pommes
Couper vos pommes en brunoise et réserver.
Dans une poêle, faire chauffer une bonne cuillère de miel et un peu de beurre.
Lorsque le mélange est bien chaud, faire revenir les dés de pommes jusqu'à ce qu'ils soient légèrement caramélisés.
**j'ai utilisé des pommes "canada grise" assez imposante, si vos pommes vous semblent petites n'hésitez pas à en ajouter une ou deux

La crème d'amandes
Faire fondre le beurre et le laisser tempérer.
Dans un saladier, fouetter vivement l'oeuf, la crème, la cassonade, le beurre et les amandes en poudre.
Réserver?
**si vous utilisez un moule à tarte rond je vous conseille de doubler les proportions de la crème d'amandes.




Le montage et la cuisson

Préchauffer le four à 180°C.
Etaler au rouleau votre pâte sur un plan de travail légèrement fariné.
Foncer (garnir) votre moule à tarte et le piquer.
Etaler ensuite la crème d'amandes de manière uniforme puis recouvrir de brunoise de pommes caramélisées. 
Enfourner pour 25 à 30 minutes environ.


Il ne reste plus qu'à la goûter!



Pour ma décoration, j'ai fait des petites feuilles sablées avec mon excédent de pâte (avec les emporte-pièces utilisés pour les barquettes d'automne). Puis j'ai saupoudré des éclats de nougatine et du sucre glace sur la tarte.

J'espère que ça vous a plu.
A bientôt!
  


lundi 18 novembre 2013

Les bugnes

Je m'efforce d'être plus active par ici... Mais quand je vois toutes les ébauches commencées, je me dis qu'il reste encore un long chemin, très long
Enfin, toutes ces petites choses finiront bien par arriver un jour ou l'autre. 

Aujourd'hui, je vous propose une petite recette réalisée hier pour accompagner nos boissons chaudes. Avec ce froid, il valait mieux rester dans son nid... Et puis avec une petite douceur, c'est toujours plus sympathique!





La pâte

Faire fondre le beurre 1/2 sel puis le laisser tempérer.

Dans un saladier, battre les oeufs et le sucre.
Ajouter ensuite le beurre fondu et fouetter la préparation.
Pour finir, incorporer la farine et la levure en mélangeant à la main.
Pétrir votre pâte avec vos mains jusqu'à ce qu'elle forme une pâte lisse et qu'elle se décolle progressivement des parois du saladier.
**il faut pétrir 10 à 15 minutes

Réserver votre pâte dans son saladier. 
Filmer le tout et réserver au réfrigérateur pour environ deux heures. 

Sortir votre pâte du réfrigérateur .
L'étaler sur votre plan de travail préalablement fariné de façon à ce qu'elle fasse environ 5 mm d'épaisseur. 
Détailler ensuite vos bugnes avec un emporte-pièce ou un couteau.
**j'ai utilisé un emporte-pièce en forme d'étoiles d'environ 5 cm de diamètre pour changer. Cependant vous pouvez conserver la forme tradi en coupant des rectangles d'environ 3/6 cm incisés au centre. Tant que ça vous plait, c'est le principal

La cuisson


Dans une sauteuse, faire chauffer de l'huile de friture (au moins 1L).
Une fois l'huile bien chaude, y plonger les bugnes par petite quantité pour éviter qu'elles ne se collent les unes aux autres.
**j'en fais cuire cinq à la fois
Dès que la partie inférieure est colorée, retourner les bugnes.
**pour une bonne coloration et cuisson, il faut compter une à deux minutes de chaque côté
Une fois cuites, mettre les bugnes sur du papier absorbant et les saupoudrer de sucre.

Recommencer ces opérations jusqu'à épuisement de votre pâte.

**Si vous possédez une friteuse, vous pouvez bien sûr l'utiliser pour cuire vos bugnes. Ma version est une alternative pour celles ou ceux qui n'en possèderaient pas.



Vos bugnes sont maintenant prêtes à être déguster. Bon début de semaine et à très vite!



dimanche 17 novembre 2013

Parmentier d'or

Le froid s'installe et heureusement que les légumes d'automne colorent les étalages. Ça réchauffe les yeux et j'avoue ça fait aussi saliver.
Aujourd'hui, j'avais envie de partager avec vous une petite recette pour se réchauffer un peu: un genre de Parmentier ou comment faire manger des navets avec plus de facilité aux minus... Mais exit les pommes de terre et vive les navets boules d'or!






Eplucher les navets boule d'or et les couper grossièrement en cubes.
Faire chauffer une casserole d'eau.
A ébullition, y plonger les navets.
Faire cuire une vingtaine de minutes. 
**vous pouvez vérifier la cuisson avec une pointe de couteau
Egoutter les navets puis les mixer jusqu'à l'obtention d'une purée lisse et homogène.
Assaisonner de sel et poivre à votre goût et ajouter une cuillère à café de miel et de thym.
**rectifier si besoin à votre goût
Terminer en ajoutant le fromage blanc.
Mélanger bien et réserver la purée.




Assaisonner la viande hachée crue avec une cuillère à café de thym et une cuillère à café de miel.
Faire revenir la viande à la poêle puis l'assaisonner de sel et de poivre.




Préchauffer le four à 180°C.
Dans un petit plat à gratin, étaler une couche de purée de manière uniforme puis une seconde couche avec toute la viande.
Terminer par une couche de purée. 
Lisser et saupoudrer de chapelure.
**j'ai utilisé une chapelure bio mais je la trouve très blanche même après cuisson, je vous conseille des croutons grillés puis réduits en poudre. Ce sera plus coloré...
Enfourner pour une vingtaine de minutes et déguster!




Bon appétit et bon dimanche!


jeudi 14 novembre 2013

Les moulins kraftés

Dans la continuité des barquettes d'automne de la veille, je me suis dit que ce ne serait pas mal de vous montrer comment je réalise les moulins kraftés. Je me doute que la plupart d'entre vous savent déjà faire des moulins en papier, mais sait-on jamais il y en a peut-être qui se posent encore la question...


Comme vous pouvez le voir, j'ai repris le principe des fiches d'ingrédients de cuisine version "fournitures". J'espère que ça vous plait. 
D'ailleurs en la réalisant, je me demandais si ça vous plairait que j'ajoute le matériel nécessaire sur les fiches d'ingrédients de cuisine...à voir?


Pour les photos, j'ai essayé de vous détailler chaque étape afin de s'y retrouver plus facilement. N'hésitez pas à cliquer sur la photo afin d'y voir plus clair...

Les moulins

1- Je dessine un carré de 7 cm de côté
2- Je trace ses diagonales au crayon de papier en laissant une marge 1 cm qui part du centre du carré. Puis je fais des petits traits de 3mm environ dans chaque coin du carré, tous dans le même sens et tous à gauche de la diagonale.
(sur la photo, j'ai repassé au feutre noir chaque partie à découper par la suite)
3- A l'aide d'un cutter, je découpe mon carré puis chaque partie repassée au feutre noir.
4- Je rabat le coin où il y a le petit trait entaillé pour y glisser mon attache parisienne et fais de même avec les trois autres.
5-Les quatre coins sont fixés par l'attache parisienne, je la passe donc dans l'entaille centrale du carré.
6- Je peux désormais ouvrir mon attache.
7- Le moulin krafté est prêt.
8- Je fixe le pique en bois au dos de mon moulin à l'aide d'une gommette.
9- Bravo! Vous avez un petit moulin.

**j'ai repassé au feutre noir mes traits pour que ma petite fabrication soit plus clair mais chez vous, ce n'est pas la peine. Votre moulin sera beaucoup plus beau sans les coups de crayon!


Moulin krafté en action!

Cette sortie de cuisine vous a plu?
Bon bricolage et à bientôt!








mercredi 13 novembre 2013

Les barquettes d'automne

C'est parti pour le sucré du mercredi!
J'espère qu'il vous plaira autant qu'il a plu au petit bonhomme à qui il était destiné.

Les barquettes d'automne


Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le beurre et le chocolat (micro-ondes ou bain-marie).
Verser le mélange beurre/chocolat fondu dans un saladier et ajouter le sucre et la vergeoise.
Fouetter la préparation jusqu'à dissolution. 
Ajouter ensuite les oeufs un à un en mélangeant.
Incorporer ensuite les ingrédients secs: farine, cacao et levure et mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène.
**pour que ce soit plus facile et éviter les grumeaux, vous pouvez au préalable tamiser les ingrédients secs
Garnir les moules et enfourner pour une trentaine de minutes.
**si vous faites un seul et gros brownie, utiliser un moule carré d'environ 20 cm de côté de préférence le cuire pendant une quarantaine de minutes
**vous pouvez saupoudrer des éclats de nougatine sur le dessus des brownies avant la cuisson (comme sur la photo).
Laisser refroidir et c'est prêt!




J'ai utilisé des barquettes individuels en kraft afin d'obtenir des portions individuels et faciliter le transport jusqu'à la maternelle. Je ne me souviens plus de la marque mais je pense qu'on peut en trouver dans tous les supermarchés. Par contre, je vous conseille de vérifier qu'elles passent bien au four; ça évitera les mauvaises surprises...


La décoration

Les champignons

J'ai réalisé des champignons en pâte d'amandes.
Pour obtenir le même effet, il suffit de passer un coup de chalumeau sur les chapeaux des champignons.


Les feuilles

Pour les feuilles, j'ai fait une pâte sablé aux noisettes.
J'ai utilisé des emporte-pièces achetés dans un magasin spécialisé. Ils étaient vendus par lot de trois: les mêmes feuilles mais de trois tailles différentes. J'ai utilisé le plus grand et le plus petit.
A mon avis, vous pouvez en trouver dans le même esprit sur des sites de pâtisserie.
Le rendu ne correspond pas tout à fait à mes attentes car il fait un peu penser à des étoiles.



Le montage

Pour maintenir les feuilles et les champignons sur les brownies, j'ai garni une poche à douille de chocolat blanc fondu. J'ai choisi une petite douille lisse pour fixer chaque sujet en évitant les grosses bavures. 




En touche finale, j'ai saupoudré du sucre doré sur mes barquettes et j'ai planté mes petits moulins en kraft.


Ta-dam!

J'espère que je ne vous ai pas perdu en cours de route dans mes explications... 
Bon mercredi et à bientôt!




vendredi 8 novembre 2013

La Pizza maison

Bonjour, 

Dans cet article, une recette, mais pour une fois elle n'est pas sucrée. 
Je vous propose une recette de pâte à pizza maison et vous verrez qu'une fois qu'on s'est lancé, ce n'est pas bien compliqué. Par contre, ça prend du temps, beaucoup de temps...Eh oui, votre pâte a besoin de repos. Il vous faudra compter enter 4 et 6 heures de repos pour qu'elle pousse bien. 
Vous êtes prêts, alors aux fourneaux!




Dans un bol, mélanger 250g d'eau tiède avec une cuillère à café de sucre, un sachet de levure boulangère ainsi qu'une cuillère à café de farine prélevée dans les 500g de farine. 
Laisser reposer cette préparation en mélangeant de temps à autre durant une vingtaine de minutes.
Une petite mousse va se former, c'est normal.

Dans un saladier, verser la farine, l'huile d'olive et le sel. 
Former un puits et ajouter la préparation précédente. 
Pétrir à la main durant une quinzaine de minutes en ramenant la pâte vers le centre du saladier.
Peu à peu la pâte va se détacher des parois du saladier et devenir lisse, homogène et non collante. 
**si la pâte est trop sèche, vous pouvez ajouter une cuillère à soupe d'eau ou à l'inverse trop collante, une cuillère à soupe de farine.

Une fois votre pâton prêt, le poser dans un récipient de grande taille préalablement huilé.
**j'utilise de l'huile d'olive pour huiler mon récipient. 
Couvrir le récipient d'un film plastique afin d'éviter que la pâte ne sèche.
Laisser pousser la pâte minimum 4 heures à température ambiante jusqu'à ce qu'elle double de volume.

Le temps a défilé, votre pâte est maintenant prête!


Vous pouvez désormais garnir votre pâte à pizza comme vous le souhaitez.
Avec cette pâte je réalise environ trois pizzas de taille moyenne.
Cette fois-là, j'ai fait entre autres:
-une pizza blanche: base fromage blanc, mozzarella, chèvre, origan et un filet de miel
-une pizza rouge: coulis de tomates au basilic et à l'ail maison, mozzarella et tomates séchées

Pour la cuisson
Préchauffer le four à 240°C, chaleur statique. 
Diviser la pâte en plusieurs pâtons en fonction de la taille souhaitée.
Vous pouvez étaler la pâte avec vos mains en exerçant des pressions ou bien avec un rouleau sur un plan de travail légèrement fariné.
La garnir selon vos goûts sur une plaque de cuisson.
Enfourner la plaque en bas du four pour cinq bonnes minutes puis la remonter au milieu du four pour cinq à huit minutes.
Surveiller bien la cuisson, chaque four est différent...

Bon appétit!


J'espère que ça vous a plu et que chez vous aussi ça deviendra vite un succès.
A très vite derrière les fourneaux!